dans LeVif.be avec Belga, 16/02/2009

23,8 millions d'euros, c'est la somme qui sera distribuée entre dix-sept communes bruxelloises ayant un échevin flamand. La répartition s'effectue en fonction des critères de répartition de Dotation Générale aux Communes.

Le gouvernement bruxellois a approuvé la répartition de la manne financière accordée aux communes bruxelloises comptant un échevin flamand et/ou un président de CPAS flamand, en vertu des accords du Lombard. La somme totale s'élève à 23,8 millions d'euros.

C'est Schaerbeek, la deuxième plus grande commune de la Région bruxelloise, dirigée elle par un bourgmestre MR-FDF, qui recevra le montant le plus élevé du pot commun (3,6 millions d'euros).

Watermael-Boitsfort doit se contenter de la plus petite somme: 231.600 euros. Il s'agit de près de dix fois moins que ce qu'Anderlecht se verra verser.

La répartition se fait en fonction des critères de répartition de Dotation Générale (de la Région) aux Communes (DGC), qui portent sur l'étendue de la commune, le nombre d'habitants défavorisés, le nombre d'écoles, la présence ou non d'hôpitaux, les kilomètres de voiries, etc.

Depuis les élections communales de 2006, les communes de Woluwe-Saint-Lambert et d'Auderghem, dirigées par un bourgmestre FDF, passent à côté de ces rentrées d'argent frais complémentaire en ayant renoncé à associer un échevin flamand, a souligné le ministre Open Vld des Finances bruxelloises, Guy Vanhengel.

"En renonçant à désigner un échevin flamand, la commune de Woluwe-Saint-Lambert, dirigée par Olivier Maingain, se voit privée de plusieurs centaines de milliers d'euros par an".