Clerfayt wenst eindelijk de rust in eigen rangen te herstellen en tot een werkbare gemeenteraad te komen. Daartoe komt hij grotendeels tegemoet aan de vragen van de oppositie (PS, sp.a en CDH), zeer tegen de zin van Isabelle Durant.

Het model van een meerderheidsbesluitvorming dat Cerfayt de voorbije maanden heeft gehanteerd, maakt plaats voor de principes van een evenredige vertegenwoordigende democratie !

- Het aantal leden van de commissies wordt opnieuw opgetrokken van 9 naar 11 leden,  een verdeling die beter aansluit bij het verkiezingsresultaat van 8 oktober 2006.

- De oppositie krijgt een afvaardiging in de  gemeentelijke vzw’s die onderhevig zijn aan het cultuurpact.

- De oppositie krijgt spreekrecht na de interpellatie van inwoners.

- De zitplaatsen worden herschikt, zodat de politieke fracties niet langer verspreid,  maar wel in groep zullen zitten in de raadszaal.

In Le Soir (07-03-07) formuleerde men het als volgt: "Le MR et les socialistes se calment"

"Il y a un mois, la lutte était à son paroxysme : conseils communaux interminables, batailles de procédure, conflits à répétition, recours au Conseil d'Etat. La goutte qui faisait déborder le vase ? Le projet de la majorité MR-Ecolo, face aux incessantes questions et interpellations de l'opposition, de la museler. Par la limitation du temps de parole de chaque intervenant à 3 minutes et par la réduction du nombre de membres des commissions (qui précèdent les conseils communaux) à 9 unités (au lieu de 13), ce qui donnait au MR d'office 5 sièges sur 9.

Pour le PS, c'était une déclaration de guerre. Face au risque d'affrontement direct dans un contexte électoral, Bernard Clerfayt (MR) et Laurette Onkelinx (PS) ont estimé qu'il était peut-être temps d'arrondir les angles. Les chefs de groupe se sont parlé et un accord de bonne conduite a été mis au point. La majorité renonce à ses projets de muselage de l'opposition : plus de limitation du temps de parole et possibilité d'intervenir pour l'opposition lors d'une interpellation d'habitants. Autres signes de bonne volonté mutuelle : un réaménagement des places au conseil, une meilleure représentation du PS dans les ASBL communales et le déblocage de gros dossiers comme le parc Josaphat où intervient Beliris (et donc Laurette Onkelinx qui en a la tutelle)."

"De là à voir un rapprochement, il y a un pas à ne pas franchir. La paix des braves n'est pas pour tout de suite. On se calme, mais les deux camps gardent leur stock de missiles. Et puis, il y a quand même eu 40 interpellations du PS au dernier conseil."

Het model van een meerderheidsbesluitvorming dat Cerfayt de voorbije maanden heeft gehanteerd, maakt plaats voor de principes van een evenredige vertegenwoordigende democratie !

- Het aantal leden van de commissies wordt opnieuw opgetrokken van 9 naar 11 leden,  een verdeling die beter aansluit bij het verkiezingsresultaat van 8 oktober 2006.

- De oppositie krijgt een afvaardiging in de  gemeentelijke vzw’s die onderhevig zijn aan het cultuurpact.

- De oppositie krijgt spreekrecht na de interpellatie van inwoners.

- De zitplaatsen worden herschikt, zodat de politieke fracties niet langer verspreid,  maar wel in groep zullen zitten in de raadszaal.

In Le Soir (07-03-07) formuleerde men het als volgt: "Le MR et les socialistes se calment"

"Il y a un mois, la lutte était à son paroxysme : conseils communaux interminables, batailles de procédure, conflits à répétition, recours au Conseil d'Etat. La goutte qui faisait déborder le vase ? Le projet de la majorité MR-Ecolo, face aux incessantes questions et interpellations de l'opposition, de la museler. Par la limitation du temps de parole de chaque intervenant à 3 minutes et par la réduction du nombre de membres des commissions (qui précèdent les conseils communaux) à 9 unités (au lieu de 13), ce qui donnait au MR d'office 5 sièges sur 9.

Pour le PS, c'était une déclaration de guerre. Face au risque d'affrontement direct dans un contexte électoral, Bernard Clerfayt (MR) et Laurette Onkelinx (PS) ont estimé qu'il était peut-être temps d'arrondir les angles. Les chefs de groupe se sont parlé et un accord de bonne conduite a été mis au point. La majorité renonce à ses projets de muselage de l'opposition : plus de limitation du temps de parole et possibilité d'intervenir pour l'opposition lors d'une interpellation d'habitants. Autres signes de bonne volonté mutuelle : un réaménagement des places au conseil, une meilleure représentation du PS dans les ASBL communales et le déblocage de gros dossiers comme le parc Josaphat où intervient Beliris (et donc Laurette Onkelinx qui en a la tutelle)."

"De là à voir un rapprochement, il y a un pas à ne pas franchir. La paix des braves n'est pas pour tout de suite. On se calme, mais les deux camps gardent leur stock de missiles. Et puis, il y a quand même eu 40 interpellations du PS au dernier conseil."