En 2017, vingt personnes sont décédées dans la circulation dans la Région bruxelloise. Il s’agit d’un doublement par rapport à 2016. Les chiffres sont très inquiétants. Le nombre de morts sur les routes diminue en Flandre et en Wallonie.

Comportement routier inapproprié
En 2017, quinze personnes sont décédées sur place après un accident. Cinq personnes supplémentaires sont décédées le jour suivant. C’est surtout le comportement inapproprié qui mène à l’insécurité routière et aux accidents de la route. À Bruxelles, ce comportement pose clairement problème.

Il faut également prendre des mesures strictes :

  • Davantage de contrôles de vitesse
  • Davantage de contrôles de la consommation d’alcool au volant
  • Davantage de contrôles de l’utilisation du GSM au volant
  • Une verbalisation plus élevée


Il ne faut pas perdre de temps

La Secrétaire d'État en charge de la Sécurité routière, Bianca Debaets, veut organiser des « États généraux de la Sécurité Routière à Bruxelles ». C’est une bonne idée.  Mais il faut que la Secrétaire d'État, la police et les communes prennent ensuite des accords clairs pour accroître le nombre de contrôles de vitesse et d’alcoolémie. Nous voulons un plan concret et pas de promesses vagues. Car nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps. C’est ce qui ressort des chiffres.