Ces derniers mois, un panel citoyen a été consulté au sein du Parlement Bruxellois au sujet de la politique de mobilité dans la capitale. Le résultat des débats sera présenté dans une résolution qui sera introduite au Parlement bruxellois. Le groupe sp.a au Parlement bruxellois se dit ravi des propositions dans la résolution. Le chef de groupe, Jef Van Damme : « Il en ressort que le citoyen bruxellois est souvent moins conservateur que de nombreux politiciens bruxellois. Le Bruxellois veut véritablement une politique de mobilité moderne mettant l’habitant en position centrale. » 

La résolution, qui constitue le résultat d’un parcours participatif, contient de nombreuses propositions « novatrices » pour améliorer la mobilité dans la capitale. Ainsi, les participants veulent que l’on applique le principe où la priorité est donnée aux piétons, cyclistes et Transports publics sur les voitures individuelles. Ils veulent des transports publics mieux intégrés et mieux « lisibles », des sites propres pour les bus et les trams, des prix abordables, une politique de stationnement intégrée, davantage de sécurité routière, une zone 30 généralisée en dehors des grands axes, davantage d’espace pour les piétons et cyclistes...

Les citoyens demandent également une politique de mobilité plus intégrée dans l’ensemble de la Région bruxelloise et une meilleure application du code de la route. Pour contrer les embouteillages, on veut investir dans des parkings de transit, un péage urbain et un meilleur désenclavement de la capitale avec les transports publics.

« Le sp.a soutient tout simplement la plupart des propositions du panel citoyen », déclare Jef Van Damme. « Elles se rattachent tout simplement à des choses que nous voulons amener ou réaliser depuis longtemps déjà. Notre politique pour mettre l’habitant à nouveau en position centrale dans la politique de mobilité et rendre l’espace aux piétons, cyclistes et transports publics peut compter sur un large soutien. »

Les socialistes sont également satisfaits de la formule utilisée.

Jef Van Damme :  « Ceci démontre que le citoyen, à Bruxelles également, est beaucoup moins conservateur que ce que de nombreux politiciens affirment souvent. Notre groupe veillera dès lors à ce que les propositions du panel au Parlement reçoivent l’attention qu’elles méritent et soient, si possible, converties en loi ».

Photo:©Elvin Wynants