Te lezen op de site van Jean-Pierre Van Gorp (PS - Schaerbeek) 1/7/2008  

Lors du dernier Conseil communal, le chef de groupe PS, Eddy Courthéoux a tiré la sonnette d’alarme à propos de la situation au CPAS de Schaerbeek.

Ainsi, malgré le dépôt d’un catalogue de bonnes intentions, force est de constater qu’aujourd’hui l’accueil au CPAS reste largement défaillant malgré des renforts régulièrement recrutés. Ainsi, le CPAS reste inaccessible dans un très grand nombre de cas, que ce soit par téléphone, par internet ou même physiquement.

De plus, les réponses fournies aux usagers dépassent souvent les 30 jours légaux.

Un accompagnement social individualisé est toujours inexistant. On se contente de constater le droit ou le non droit à l’aide financière ou collatérale mais on fait l’impasse sur un projet qui viserait à sortir l’usager de sa dépendance au CPAS.

Eddy Courthéoux rappella aussi que suite à un audit mettant en évidence des dysfonctionnements, il avait été décidé de mettre en place une organisation matricielle, permettant notamment de déboucher sur un dossier unique qui pour le groupe PS n’est qu’une étape intermédiaire vers un conseiller référent par usager. Où en est-on ? Nulle part également.

La politique immobilière du CPAS ? Au coup par coup. Le service social, lui, souffre d’un management largement défaillant, d’un manque d’encadrement du personnel, sans parler de certains recrutements catastrophiques. Ainsi comme le soulignait Eddy Courthéoux, un responsable a été recruté avec une rémunération attrayante et hors normes pour remettre sa démission 8 mois plus tard. Lors du dernier Conseil de l’Aide sociale, 4 membres éminents du personnel ont annoncé leur départ !

Enfin, le chef de groupe PS évoqua le manque de démocratie dans le fonctionnement des réunions du Conseil de l’Aide sociale où le PS dispose de 4 conseillers : Ghislaine Molai, Françoise Gourdin, Alain Duriau et Abdessatar Hassen. A plusieurs reprises, les socialistes ont mis en évidence que les procès-verbaux des réunions ne reflétaient pas correctement les débats et que les décisions prises  n’étaient pas toujours mises en oeuvre.

Dans l’intérêt des usagers, des fonctionnaires et de Schaerbeek, le groupe PS par l’entremise d’Eddy Courthéoux a appelé la majorité MR-Ecolo à prendre au plus vite ses responsabilités.