Les changements de mentalité nécessitent du temps et de bons exemples. Le bien-être animal est important. À court terme, le Gouvernement bruxellois n'introduira pas d'interdiction d'abattage d'animaux sans étourdissement. À terme, lors de l'abattage d'animaux en général, l'anesthésie sera obligatoire.

Fouad Ahidar estime également que l'interdiction de l'abattage sans étourdissement doit entrer en vigueur à terme. Mais cela demande du temps et de bons exemples. La fête du sacrifice et le rituel de l'abattage sont très importants pour les musulmans. Dès lors, l'introduction de l'interdiction doit se faire dans le dialogue avec les intéressés (tant les communautés religieuses que l'industrie).
Une interdiction instaurée en concertation a plus de chances d'aboutir. 

 

Fouad Ahidar stelt in het Brussels parlement een actualiteitsvraag over verdoofd slachten, op vrijdag 13 mei.